Philippe Robert

Philippe Robert vient d’annoncer sur son blog Impetus Alamanach la fin de toutes ses activités éditoriales (blog, écriture…) C’est l’occasion pour moi de remercier ce grand monsieur, militant des musiques underground et expérimentales mais qui savait aussi mettre à jour des pépites oubliées dans les genres musicaux plus grand public.

C’est probablement dans les Inrockuptibles (à l’époque où il y avait encore des choses intéressantes à lire dans cette revue) que j’ai découvert la plume de Philippe Robert. Puis ce fut surtout dans Revue et Corrigée et dans ses anthologies consacrées au rock, au métal, aux musiques expérimentales, à la musique noire américaine ou à la folk, toutes publiées aux Editions le Mot et le Reste, qu’il m’a permis d’enrichir de manière décisive mes horizons musicaux. Ce blog, un peu délaissé cette année mais qui ne ferme pas encore, lui doit beaucoup.

Publicités