Nuit magique

The Magic ID – Till My Breath Gives Out – Erstwhile Records – ErstPop 001

Publicités

John Butcher / Christof Kurzmann – The Big Misunderstanding Between Hertz and Megahertz

John Butcher: tenor and soprano saxophones – (feedback tenor on #4)
Christof Kurzmann: lloopp & pick up

Je parlais dans un article précédent de la fusion sonore pouvant s’opérer entre les lutheries électroniques ou virtuelles et plus traditionnelles.  En voici un exemple flagrant, une fois encore publié par l’excellent label Potlatch.

Le saxophone de John Butcher n’est ici bien souvent que crépitement, claquement et souffle. Il lui arrive de reprendre ses couleurs, de se rapprocher du son d’Evan Parker et de sa technique du souffle continu. Avec le « feedback tenor », utilisé sur la plage 4, le saxophone devient un instrument électroacoustique.

Christof Kurzmann (Schnee, The magic I.D.), enrobe le tout dans des boucles sonores dont lui seul a le secret pour parvenir à un mariage beaucoup plus harmonieux que ne pourrait le faire croire le titre du disque. Les rythmiques qu’il crée, épisodiquement soutenues par le saxophone, évoquent ici ou là une samba déconstruite ou une techno maladive.

Un extrait de ce disque est disponible sur le site de John Butcher : http://www.johnbutcher.org.uk/sound/kurz.html

Potlatch – P106

De la neige en été

Schnee: Burkhard Stangl (acoustic & electric guitars, percussion) / Christof Kurzmann (g3)

J’ai profité de cette soirée pluvieuse pour ressortir ce disque publié en 2000 sur l’excellent label Erstwhile. Ces nappes sonores restent gravées de manière indélébile dans ma mémoire.
On pensera immanquablement à l’univers de Fennesz même si la guitare est moins enfouie sous des nappes électroniques. L’alliance entre l’acoustique et l’électronique est ici extrêmement subtile. On retrouve C. Kurzman dans le groupe The Magic I.D. dont j’ai déjà parlé ici.

Erstwhile Records – Erstwhile 008

Till my breath gives out – The Magic I.D.

Subtil équilibre entre une instrumentation minimaliste et des voix délicates. Un disque pour se réconcilier avec la pop ou alors apprivoiser une certaine musique expérimentale.

Erstwhile Records – ErstPop 001