Eliane Radigue – Feedback Works (1969 – 1970)

Il est inutile de présenter ici Eliane Radigue. Il suffira de dire que c’est certainement une des plus grande compositrice et musicienne française, un trésor vivant, en quelque sorte. Après avoir pendant de longues années exploré la musique minimaliste à l’aide du synthétiseur ARP 2500, elle se consacre depuis quelques temps à la musique instrumentale et écrit des pièces à l’attention notamment de Kasper Toeplitz.

Ce double vinyle remonte à la fin des années 60, alors que Eliane Radigue travaille comme assistante de Pierre Henry. Elle n’a pas encore découvert son fameux synthétiseur – et n’a sans doute alors pas les moyens financiers de se l’offrir. Elle travaille la nuit, tout en élevant ses enfants le jour, avec des bandes et un magnétophone offert par Pierre Henry. C’est de ces travaux nocturnes qu’Emmanuel Holterbach, après d’âpres négociations, a sélectionnés dans les archives de la dame quatre pièces électroacoustiques présentées ici.

Le dispositif utilisé rend le son certainement plus brut que ne le permettra plus tard l’ARP 2500 mais on retrouve néanmoins l’incroyable densité des textures d’Eliane Radigue, puissants catalyseur à la méditation et au voyage mental. Le son est enveloppant, le spectre parait infini. Ces deux vinyles constituent en soi une expérience unique du son. A écouter de toute urgence.

Alga Marghen – plana-R alga041

Publicités

3 commentaires sur “Eliane Radigue – Feedback Works (1969 – 1970)

  1. Salut,
    je n’ai pas encore acheté celui-là, mais ça ne devrait pas trop tarder. Moi en ce moment j’écoute Trilogie de la Mort, qui est vraiment sublime. C’est peut être mon album préféré de Radigue ; mais bon je suis encore loin de tout connaitre.

  2. Je dois avouer que je n’ai pas encore attaqué la Trilogie de la Mort. Trouver plus trois heures de calme et de silence absolu pour m’y plonger m’est difficile. Dans le même registre, j’ai depuis pas mal d’années dans mes étagères les trois volumes d’Adnos sur Table of the Elements que ne sort que très rarement pour cette même raison. Cette musique mérite un minimum de respect et d’attention que je ne peux pas souvent lui offrir. Dommage…

    • Je dois avouer que je n’écoute pas les 3 disques d’une traite. Je ne suis pas sûr qu’Eliane Radigue m’en tienne rigueur… Je n’ai pas le livret sous les yeux, je ne suis pas chez moi, mais il me semble que les trois parties ont été composées à des moments différents et pas forcément dans l’idée de faire un ensemble. Peut être que je me trompe.
      Je ne connais pas Adnos. J’attends la réédition. C’est fous le prix qu’il faille mettre pour l’acheter de nos jours..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s