Eloge du Silence

Plus de vingt ans nous séparent de la parution de Laughing Stock, ultime album de Talk Talk, vingt ans de quasi silence pour Mark Hollis qui ne nous a depuis laissé qu’une seule trace discographique sous son propre nom, disque qui mériterait lui aussi un article sur ce blog. Revenons à Laughing Stock, source à laquelle on vient s’abreuver régulièrement, en dehors du temps, des styles, des modes, des tendances. On a dit de ce disque qu’il était une des oeuvres de référence du post-rock. Soit, mais c’est avant tout le dépassement ultime d’un musicien, pris dans le tourbillon du succès, de la pop, qui tournant le dos à tout ce cirque, se révèle à lui-même, se suicide commercialement et publie Laughing Stock comme un énorme doigt d’honneur au monde du spectacle. C’est en cela que le silence de Mark Hollis est sans doute aussi précieux que ses rares publications discographiques.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s