On dit que l’art est mort…

Un des derniers grands cinéastes vivants s’est éteint cette semaine. Il était très discret et s’appelait Chris Marker. Il a très peu tourné mais toujours à bon escient, avec peu de moyens. Chaque plan était plein de sens. A ce titre, son court métrage La Jetée était exemplaire. Il fut pour moi un énorme choc esthétique, car chacune des photos qui le compose est plus vivante que la dernière décennie de production hollywoodienne.

Car, avec la mort de Marker, il faudra bien arriver au constat que l’art cinématographique a du s’éteindre quelque part à la fin du XXème siècle, assassiné aussi bien par des productions formatées et frelatées que par des soi-disant auteurs dont la prétention est inversement proportionnelle au talent. Il reste bien sûr quelques résistants (Carax, Desplechin…) mais combien de temps survivront-ils ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s