Dominique A – Vers les lueurs

Ce qui est intéressant avec Dominique A, c’est que d’un album à l’autre, il ne cesse de se renouveler. Bien sûr l’écriture garde ses constantes et on n’est jamais vraiment perdus mais la couleur globale change radicalement.

Ici, Dominique A prend donc le contre-pied de La Musique, enregistré seul à la maison, et réunit une dizaine de musiciens : flûtes, hautbois et clarinettes viennent colorer le traditionnel basse, guitare, clavier, batterie. Soyons clairs, la dernière fois qu’il a cherché ainsi à étoffer le son, cela a donné le semi-échec de Tout sera comme avant (2004). Heureusement, l’essai semble mieux se transformer avec ce disque enregistré en une semaine  début janvier 2012. Ce qui démontre en passant qu’on n’a pas besoin de passer des semaines en studio pour sortir un bon disque, ce sens de l’urgence me semblant perdu dans le monde du rock et de la chanson. Dominique A prend même le risque de tenter une fresque à la Manset de près de 10 minutes, Le Convoi, qui n’a rien à envier à Lumières, par exemple.

On regrettera toujours que la tension que sait créer Dominique A en concert, ne rejaillisse que rarement sur disque , à part peut-être dans Contre un arbre ou La Possession. Dominique A est donc un chanteur à aller voir absolument sur scène.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s