John Tilbury & Sebastian Lexer – Lost Daylight

Ce disque est dédié à deux importants compositeurs américains : James Tenney et John Cage. On ne présente plus le second ni son rôle fondamental dans le recul des frontières du possible musical au XXème siècle. James Tenney, lui, est sans doute plus confidentiel, même si Sonic Youth a relativement popularisé une de ses pièces – Having Never Written a Note for Percussion – dans l’album Goodbye Twentieth Century. Né en 1940 et décédé en 2006, James Tenney était notamment un spécialiste de l’oeuvre de Conlon Nancarrow.

Dans la première partie du disque, John  Tilbury interprète des oeuvres de jeunesse (composées entre 1958 et 1966) de James Tenney. On entre dans un univers contemplatif et quasi romantique, où le toucher délicat de Tilbury fait merveille. Ces pièces ne sont pas à proprement parler minimalistes ou répétitives mais nous enveloppent d’une douce mélancolie avec une économie de moyens  remarquable.

La seconde partie du disque est constituée par une pièce datée de 1964 de John Cage intitulée Electronic Music for Piano. La partition de cette pièce semble être, d’après Sebastian Lexer, la retranscription d’une performance de John Cage et John Tudor. Sebastian Lexer rejoint le piano de John Tilbury avec un dispositif électronique de sa création. L’enregistrement a été retraité (en laissant sa place au hasard dont on sait l’importance qu’il revêtait aux yeux du compositeur) et édité par Lexer avant sa publication. Tilbury emploie ici des techniques pianistiques étendues qui contrastent fortement avec la douceur de la première partie. Les textures électroniques et celles du piano s’unissent et se désunissent entre de longues plages silencieuses. Le hasard rend la performance chaotique et permet – toujours selon Sebastian Lexer – de s’affranchir de tout parti-pris esthétique. Cette musique revient un véritable objet autonome qui ne doit son existence qu’à des musiciens catalyseurs suivant les instructions d’un compositeur. N’est-ce pas là une des incarnations les plus abouties de la musique « vivante » ?

Another Timbre at10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s