Daunik Lazro et Ciné-concert expérimental – Eglise Saint-Merry (Paris – 18 février 2011)

Il faisait froid ce soir-là dans l’Eglise Saint-Merry. Quelques dizaines de curieux, amateurs de musiques et de sons improbables, sont néanmoins venus se réchauffer les oreilles. Et ils en ont été récompensés.

Il y a eu tout d’abord, Daunik Lazro et son saxophone Baryton. On ne parlera jamais assez de l’importance de ce musicien pour la génération suivante, pour leur envie de défricher des territoires sonores vierges. Frédéric Blondy l’a d’ailleurs rappelé en introduction de la soirée.

Daunik Lazro a donc joué un long solo, en deux parties (séparées par un changement d’anche). La première fut furieuse et revêche, nous entraînant dans un déferlement sonore incroyable, des graves aux aigus, parfois en solo, parfois en résonance avec lieu. La seconde partie, plus posée, nous fit ressentir le souffle de Daunik Lazro, celui qui crée ces notes mais aussi celui qui habite sa musique depuis plusieurs décennies.

Puis, en conclusion, Daunik Lazro nous a proposé « un peu de musique contemporaine »… enfin contemporaine de Morton Feldman puisqu’il a joué un thème de John Coltrane (je crois qu’il s’agissait de  Seraphic Light).

La seconde partie était une création collective de deux videastes (Marion Delage de Luget et Benoît Géhanne) et de deux musiciens (Frédéric Blondy et Diemo Schwarz): Laïka est morte pour l’Europe.

La vidéo est un montage d’images tourbillonantes défilant en rafale, qui satellisent le spectateur dans un monde fini, qui était probablement celui de l’Europe au XXème siècle. Les musiciens lisent ces images comme une partition et créent un univers sonores formé par les techniques pianistiques étendues de Frédéric Blondy et les traitements électroniques de Diemo Schwarz. Si le corps est absent de la video, celui de Frédéric Blondy est bien présent an tant que prolongement physique du piano. Plus discret, Diemo Schwarz apparait comme le metteur en scène ultime de cette performance, qu’il semble piloter depuis sa palette tactile.

Cette soirée avait lieu dans le cadre des Rendez-Vous Contemporains de l’Eglise Saint-Merry.


Publicités

Un commentaire sur “Daunik Lazro et Ciné-concert expérimental – Eglise Saint-Merry (Paris – 18 février 2011)

  1. Pingback: Daunik Lazro – Some other zongs (2011) « Freesilence's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s