Gate – A Republic of Sadness

J’ai acheté ce disque directement auprès de Michael Morley à la suite de son concert de décembre dernier. Il m’a fallu plusieurs écoutes pour vraiment entrer dedans. Et puis, petit à petit, subrepticement, ces boucles se sont installées dans mon paysage mental et sonore.

Finalement on n’est pas si éloigné de la musique des Dead C. D’abord cela fait quelques temps que Michael Morley a introduit le laptop dans l’arsenal bruitiste du trio néo-zélandais. Quant à la musique électronique de Gate elle conserve cette esthétique crade ainsi que ce chant neurasthénique et décalé.

Pour autant, il ne faut pas réduire Gate à un side-project des Dead C. J’ai eu le tort d’écrire il y a  quelques temps que la musique de Gate n’était pas à la hauteur de celle du trio. Je regrette maintenant ces mots car Michael Morley affiche une vraie personnalité tout au long de ces six morceaux de musique électronique froide et mécanique, pétris d’influences aussi diverses, que la New-Wave, l’Indus ou même le Blues.

Tout ceci culmine dans le dernier morceau, Trees, ou quelques notes de guitare tournant en boucle deviennent un drone entêtant heurté par des percussions métalliques et survolé par une voix détachée et lointaine. Le blues du XXIème siècle serait-il en gestation ici ?

Ba Da Bing Records BING068

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s