Keith Rowe – John Tilbury – Les Instants Chavirés – 17 décembre 2010

KEITH ROWE guitare préparée
JOHN TILBURY piano

N’y allons pas par quatre chemins, le plus beau concert de l’année a sans doute eu lieu ce soir aux Instants Chavirés. Cela faisait un certain temps que ces deux musiciens n’avaient pas joué ensemble.  Il faut sans doute remonter au double CD publié en 2003 sur Erstwhile, intitulé Duo for Doris, contemporain du départ de Keith Rowe d’AMM pour des différents politico-esthétiques avec Eddie Prevost.

Le duo jouait déjà depuis quelques minutes quand je suis arrivé, mais la musique m’a vite happé pour ne plus me relâcher pendant une heure. La première sensation est de se retrouver en terrain connu : pour avoir entendu Keith Rowe des dizaines de fois en concert (et encore plus sur disque) son univers m’est familier. Je me rend compte que celui de John Tilbury est lui aussi reconnaissable entre tous avec un toucher d’une délicatesse infinie et une sobriété terriblement efficace dans l’altération des sons du piano.

Chaque note jouée ce soir semble porter en elle 50 ans de musique improvisée, parait avoir été pensée, réfléchie et arrive à nos oreilles avec un naturel étonnant. La complicité de jeu qui se dégage est impressionnante. Cette musique pourra être caractérisée de minimaliste mais n’est pas une simple antithèse au bruit. C’est une véritable esthétique de la retenue qui se joue ici. Keith Rowe et John Tilbury limitent leur expression au strict nécessaire pour sublimer l’instant.

Deux ombres ont plané ce soir sur les Instants Chavirés. D’abord celle d’Erik Satie, convoqué par John Tilbury dans un moment d’une délicatesse infinie. Puis celle de John Cage, notamment à la fin du concert, pour 4 minutes et 33 secondes – peut-être plus, peut-être moins, peu importe – de silence où le public a su faire preuve de la concentration requise – c’est assez rare pour être noté – et a eu tout le loisir de se rejouer la bande imaginaire de ces moments d’exception.

Publicités

2 commentaires sur “Keith Rowe – John Tilbury – Les Instants Chavirés – 17 décembre 2010

  1. Pingback: Keith Rowe & John Tilbury – E.E. Tension and Circumstance « Freesilence's Blog

  2. Pingback: Keith Rowe & John Tilbury – E.E. Tension and Circumstance | Freesilence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s