Akama – Gate – Les Instants Chavirés – 8 décembre 2010

Il n’y avait pas grand monde ce soir là aux Instants Chavirés. La neige a du en dissuader plus d’un de venir. Deux sets très contrastés étaient programmés :

  • Akama : Audrey Chen (violoncelle, voix, électroniques) / Luca Marini (batterie)
    Audrey Chen crée au violoncelle une musique tout en frottement et crissement, qui va petit à petit devenir une sorte de drone. Elle se place aussi dans la grande tradition des improvisateurs vocaux qui va de Phil Minton à Isabelle Duthoit en passant par Catherine Jauniaux. Sa voix crie, gémit, jaillit du plus profond de ses entrailles mais sait aussi se faire douce et caressante. Luca Marini agrémente le jeu de sa compagne d’une grande finesse percussive, qui se laisse parfois aller à un jeu plus musclé. Leur improvisation de ce soir donnera lieu à 2 crescendos avant de se fondre dans un silence interrompu par les ronflements d’un spectateur… Ah, on ne maîtrise pas toujours son public! Une belle découverte même si on a parfois l’impression d’avoir déjà entendu cette musique jouée par d’autres.
  • Gate : C’est le pseudonyme employé par Michael Morley, chanteur et guitariste néo-zélandais, surtout connu pour être membre du trio The Dead C, fantastique combo bruitiste sur lequel je reviendrai sans doute un jour dans ce blog. Il se présente sur scène armé de sa guitare et de son laptop. Le set commence par un long blues crasseux à souhait, où l’on entend des échos déjà entendu chez Loren Mazzacane Connors ou Howlin’ Ghost Proletarians. La seconde partie sera plus électronique, avec des sons de guitares transformés et passés en boucle, à la manière d’un Fennesz crade. Au final, moi qui n’ai encore jamais eu la chance d’écouter The Dead C sur scène, je mettais sans doute trop d’attente dans ce concert. La musique de Gate est vraiment belle ( un spectateur est venu dire à la fin du concert à Michael Morley qu’il avait pleuré), mais n’est probablement pas à la hauteur de celle créée par le groupe néo-zélandais.
Publicités

Un commentaire sur “Akama – Gate – Les Instants Chavirés – 8 décembre 2010

  1. Pingback: Gate – A Republic of Sadness « Freesilence's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s