MIMEO – Eletric Chair + Table

Phil Durrant (violon, électronique) / Christian Fennesz (laptop) / Cor Fuhler (électronique, piano, orgue) / Thomas Lehn (synthétiseur analogue) / Kaffe Matthews (laptop, violon) / Jérôme Noetinger (électroacoustique) / Gert-Jan Prins (électronique, radio, TV, percussion) / Peter Rehberg (laptop) / Keith Rowe (guitare préparée) / Marcus Schmickler (laptop, synthétiseur) / Rafael Toral (guitare, électronique) / Markus Wettstein (objets métalliques amplifiées)

Le Music In Movement Electronic Orchestra (MIMEO) rassemble le gratin de la musique improvisée électronique et électroacoustique européenne au sein d’une entité au fonctionnement démocratique, dont la richesse sonore provient avant tout de fertilisations croisées entre les cultures, pratiques et apports musicaux des différents membres (cf le fanzine Bruit Blanc consacré à MIMEO publié en 2001).

Parmi les disques enregistrés par le collectif, Electric Chair + Table me semble la porte d’entrée idéale pour accéder à l’univers de MIMEO. Pour être honnête, je dois ajouter que sa publication quasi-simultanée avec le mémorable concert de 24 heures donné en 2000 dans la cadre du festival Musique Action lui donne un statut un peu particulier, même si il ne saurait être un témoignage de cette expérience musicale unique dont mes oreilles gardent 10 ans après un souvenir impérissable.

Les deux CDs qui composent cet album donnent deux perspectives différentes de la musique que peut générer ce collectif.

  • Electric Chair, édité par Markus Schmickler, compile différents enregistrements live de la fin des années 90 dans un mixage serré et dynamique, qui fait ressortir le foisonnement sonore que peut créer MIMEO. Les oreilles habituées reconnaitront ici où là quelques sons distinctifs des musiciens du collectif, mais la perspective d’ensemble fait ressortir la forte cohésion du groupe et sa capacité à créer un substrat sonore commun.
  • Electric Table, édité par Rafael Toral, se déploie sur près de 70 minutes, et contraste avec le précédent par son ampleur et son étirement. Ici, le son prend le temps de s’installer, le collectif joue rarement en entier. Electric Table est comme un massif montagneux, où l’on passe des vallées profondes du minimalisme aux sommets venteux de la musique noise. Indéniablement, c’est sur ce disque qu’on peut approcher des sensations uniques de la performance de 24 heures.

Electric Chair + Table est une sorte d’aboutissement idéal de la collision entre les lutheries et pratiques électroacoustiques, électroniques et plus traditionnelles qui a su régénérer la musique improvisée européenne dans les années 90. Je ne peux que vous conseiller de vous asseoir à cette table.

Grob 206/7

Publicités

Un commentaire sur “MIMEO – Eletric Chair + Table

  1. Pingback: MIMEO – Wigry « Freesilence's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s