Christine Sehnaoui Abdelnour et Pascal Battus – Ichnites

Christine Sehnaoui Abdelnour – Saxophone alto / Pascal Battus – Surfaces rotatives

A l’écoute ce disque, me revient une conversation avec le saxophoniste Michel Doneda, il y a une bonne dizaine d’année, en marge du festival Jazz à Luz, où il venait de jouer un duo magnifique avec le chanteur Beñat Achiary. Il y était question de l’influence des musiques électroniques sur le jeu du saxophoniste et de son approche globale du son. Or, même si il n’y a ici aucune trace d’électronique, je suis frappé par la fusion sonore opérée par Christine Sehnaoui Abdelnour et Pascal Battus.

Le site du label Potlatch nous donne plus d’information sur ces surfaces rotatives utilisées par Pascal Battus :

Les surfaces rotatives ne sont pas un un instrument prédéfini mais relèvent plutôt d’une chaîne opératoire variable composée de trois éléments plus ou moins différenciés. Les excitateurs, généralement issus des mécanismes de vieux Walkmans et constitués de petits plateaux mis en mouvement par des moteurs électriques sur lesquels viennent réagir vibrateurs et résonateurs tels que feuilles de papier, carton, plastique, métal, bois, fragments de polystyrène, gobelets, tiges et cymbales.

Si cette lutherie est pour le moins concrète, la parenté sonore avec les dispositifs électroniques couramment utilisés aujourd’hui est assez marquée. Néanmoins après une écoute attentive, la profonde originalité de ce dispositif aux possibilités probablement infinies se révèle. Les sons créés par Pascal Battus s’échappent de l’artifice et viennent rencontrer la réalité même du saxophone. Quant à Christine Sehnaoui Abdelnour, son jeu crée des textures, des clapotements liquides, et épouse admirablement ce dispositif électro-acoustique. J’en viens parfois à me demander qui des deux musiciens produit tel ou tel son. La fusion est totale et l’objet admirablement original.

Pour finir, voici un extrait d’une improvisation des 2 musiciens au festival Angelica 2010.

Potlatch – P110

Publicités

Un commentaire sur “Christine Sehnaoui Abdelnour et Pascal Battus – Ichnites

  1. Pingback: Pascal Battus Alfredo Costa Monteiro – Fêlure | Freesilence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s