Simon Finn – Pass the Distance

Simon Finn est un artiste maudit. Ce disque, enregistré en 1970, ne restera que quelques semaines dans les bacs, sa pochette parodiant une publicité pour une marque de chaussures! Et pourtant, quelques afficionados (dont David Tibet de Current 93) entretiendront la flamme pendant plus de 30 ans, alors que l’auteur lui-même disparait totalement (il avait émigré au Canada). Puis Simon Finn refait surface dans les années 2000, retrouve le chemin des studios pour graver une paire d’albums intimistes, barrés et magnifiques.

Mais revenons à « Pass the Distance ». Nous ne sommes pas en présence d’un joli disque de folk. Tout y est hors norme. La voix est sans cesse sur la corde raide, l’orchestration s’autorise toutes les sorties de routes imaginables (on ne sera pas étonné d’apprendre que le musicien qui accompagne Simon Finn est un certain David Toop). Ce mariage de folk, de psychédélisme et d’orientalisme trouve son aboutissement dans un morceau extraordinaire, qui clot la face A : Jerusalem. En voici un enregistrement live récent.

Durtro / Jnana

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s